Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 18:16

Frame Grabs 03 099 rgb (photo Disney)

Il y a du Bambi dans ce nouveau film de Disneynature. Mais cette fois-ci, c’est la nature qui a écrit le scénario. En effet, les réalisateurs du film, Alastair Fothergill (qui a aussi réalisé le film Félins) et Mark Linfield (Un Jour sur Terre) ont passé trois ans dans un enfer vert, le Parc National de Taï, à l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Pendant ces trois années, ils ont défié les éléments, comme les pluies torrentielles, et composé avec des abeilles sauvages et agressives, des fourmis dévoreuses ou des serpents pour n’obtenir parfois que quelques minutes d’images de chimpanzés dans la journée. Lorsque le bébé chimpanzé qu’ils avaient choisi comme héros de la future histoire s’est retrouvé seul et logiquement condamné, ils ont failli appeler le directeur de Disneynature pour lui dire que le film ne pourrait pas se faire. Mais un événement très rare chez des animaux en liberté est arrivé, sauvant in extremis le petit chimpanzé… et le film. C’est donc une histoire vraie que le public pourra voir à partir du 20 février, avec des commentaires et une musique adaptés aux jeunes enfants qui privilégient le divertissement et le rire à la véritable information animalière. Mais pour le public adulte, les images en disent long et le film est un beau témoignage des relations entre les membres d’un groupe de grands singes et de leur façon de vivre. On y découvre les pratiques du maniement de différents outils, la chasse collective, la confection des nids et les usages de transmission d’adultes à petits. La prise en charge du bébé chimpanzé est une preuve d’altruisme d’un des membres, montrant que les grands singes peuvent aussi casser les codes et la hiérarchie établie, quitte à mettre le groupe en danger.

Chimpanzés, c’est 1 heure 18 de divertissement mais aussi un regard différent sur une espèce très proche de l’homme, malheureusement en danger. Toutefois - et c’est une bonne nouvelle - du 20 au 26 février, Disneynature reversera une partie du prix des entrées à la Wild Chimpanzee Foundation, présente en Côte d’Ivoire depuis de nombreuses années, et dont le président fondateur était également conseiller sur le tournage afin d’expliquer comment ne pas perturber les animaux. Cette fondation réussit à sensibiliser les populations locales à ne plus tuer les chimpanzés mais à en faire, avec d'autres solutions alternatives, une possible source de revenus touristiques. 

Partager cet article

Repost 0
Published by CVA - dans animaux
commenter cet article

commentaires

Siratus 24/01/2013 23:09

Bien bonne nouvelle, merci ! J'aimerai voir ce film avec mes petits-enfants.
Gros bisous. Douce nuit