Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 11:55

DSCI0137.JPGLa France possède presque 4% de surfaces maritimes protégées. Ce chiffre correspond à des parcs naturels marins ou à des sites maritimes déclarés Natura 2000 dans ses eaux territoriales dans lesquels les activités économiques doivent respecter des espèces sauvages animales et végétales rares ou fragiles.

Dans les prochaines années, à la demande de la Commission Européenne, une petite trentaine d’unités écologiques au large devraient être déclarées nouveaux sites maritimes Natura 2000. Ceci permettra de protéger entre autres les récifs et des espèces animales comme le marsouin commun ou le grand dauphin.

En octobre dernier, l’ancien ministre français de l’Ecologie, Philippe Martin, avait déjà annoncé la création d'un Parc naturel marin d’Arcachon en 2014 ainsi qu'une étude d’un parc naturel marin au Cap Corse. La France possède le deuxième domaine maritime mondial (en France et en Outre-Mer), il est donc logique qu'elle investisse dans la protection de ce milieu très riche, ce qu'elle fait également pour d'autres pays dans le cadre d'une entraide internationale, notamment aux Comores ou en Afrique de l'Ouest.

Pourquoi protéger les océans ? La mer est un réservoir de vie aussi bien marine que terrestre car les océans fournissent la moitié de l’oxygène de la planète et régulent le climat. Ces immenses masses d’eau absorbent aussi près d'un tiers du CO2 émis sur Terre. Il est donc indispensable de les protéger pour que ces écosystèmes continuent à nous assurer ces éléments vitaux au quotidien.

Les nouveaux projets dont il est question porteront une attention particulière à des actions communes entre les pays concernés par une même zone maritime mais aussi entre les gestionnaires des aires marines déjà existantes afin de partager les bonnes pratiques et d’étendre la protection aux eaux internationales, pour protéger, entre autres, les espèces migratrices. 

 

photo CVA

Partager cet article

Repost 0
Published by CVA
commenter cet article

commentaires