Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Apparue bien avant les hommes, il y a au moins 100 millions d’années, l’abeille est l’un des symboles forts de la biodiversité sur Terre. Elle participe à la diversité des plantes et assure une bonne part de notre alimentation au quotidien grâce à la pollinisation. Elle est aussi importante pour les fruits que pour les légumes à fleurs ou les légumineuses (luzerne, pois). En une seule journée, une colonie de plusieurs milliers d’abeilles butine des millions de fleurs ! Mais pas n’importe lesquelles. Ces fleurs doivent faire partie des plantes mellifères comme le tilleul, le trèfle, le colza, la lavande mais aussi les abricotiers, le sarrasin ou les châtaigners… en un mot, une belle diversité d’arbres et de plantes qui nous réjouissent, nous régalent ou même, nous soignent. Pour sa nourriture et sa reproduction, l’abeille est d’autant plus forte que le milieu dans lequel elle évolue est sain et diversifié. Il ne faut donc pas avoir peur des abeilles. Si elles sont là, c’est plutôt bon signe ! Lorsque les abeilles ne butinent pas encore, des pollinisateurs sauvages s'en chargent. Le bourdon, par exemple, intervient quand il fait encore froid et que les abeilles ne sortent pas encore. Certains pollinisateurs sauvages sont adaptés physiquement à des plantes en particulier, avec une trompe très longue si la fleur est très profonde, par exemple. La disparition de ces insectes en particulier risque de voir aussi la disparition de ces plantes particulières. C'est pourquoi il faut penser aux pollinisateurs sauvages, aux abeilles solitaires que l'on ne peut pas remplacer contrairement aux abeilles domestiques que l'apiculteur élève et qui peut le plus souvent recréer une nouvelle colonie en réimplantant une nouvelle reine.

Partager cette page

Repost 0
Published by