Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 15:30

 

L’association Bio Consom’acteurs et la FNAB (Fédération Nationale d’Agriculture Biologique) ont présenté un bilan du bio en restauration collective le 26 octobre dernier. Même si la France part de plus loin et connaît un retard par rapport à certains pays européens, le bio se développe de façon constante et rapide.

 

Selon Hugues Toussaint, fondateur de Bio Consom’acteurs, de 4 millions de repas bio ou comprenant un élément bio servis en 2005, on est passé à 10 millions de repas en 2007. 2008 a représenté un tournant pour le bio en restauration collective avec plus du tiers des établissements qui ont proposé pour la première fois des produits bio dans leurs menus. Une enquête CSA d’avril 2010, commandée par l’Agence bio, indique pour sa part que les produits bio seront présents dans 80% des restaurants collectifs d’ici 2 ans.

Ces chiffres cachent toutefois de grandes disparités. Les universités ou la restauration sociale et médicale sont encore très en retard à proposer du bio dans leurs menus (11% en 2010). A l’opposé, les écoles primaires, collèges et lycées qui proposent du bio tous les jours ont triplé.

 

Même si le bio dans la restauration collective ne date pas du Grenelle de l’Environnement, il a connu un essor important avec le Plan de Développement de l’Agriculture Biologique du Ministère de l’Agriculture en 2007. La restauration collective est devenue un débouché notable et stable pour les producteurs de produits bio qui se sont structurés pour répondre à cette nouvelle demande. De nombreux progrès restent encore à faire pour que ces producteurs puissent répondre aux appels d’offres, notamment, mais une révision prochaine du code des marchés publics devrait leur faciliter la tâche, à moins que ce ne soit par la création de filières spécifiques, créées pour le besoin. C’est l’option qu’a choisie la ville de Lons-le-Saunier, dans le Jura, pour ses cantines scolaires, un self municipal et pour l’hôpital en menant une réflexion dès 1989 sur le bio (voir l’article ci-dessous Le bio en restauration collective, une volonté politique avant tout).

Partager cet article

Repost 0
Published by CVA - dans économie
commenter cet article

commentaires

Viviane 27/10/2010 18:03


Ce sont de bonnes initiatives!
Ici, la mairie a été une des premières à servir bio dans les cantines et à entretenir les espaces verts sans aucun produit! c'est peut-être plus facile quand c'est un département à faible
population!
Bonne fin de journée
Un bisou amical
Viviane